Unis pour Chelles

Élu(e)s sur la liste conduite par Jean-Paul Planchou, c’est avec détermination que nous envisageons notre mandat municipal.

 

Les Chelloises et les Chellois ont désiré confier la gestion de notre ville à une nouvelle équipe UMP.

Pour notre part, nous souhaitons continuer à promouvoir une ville fière d’elle-même, ambitieuse pour son devenir, capable de proposer à toutes et tous des services publics locaux performants et novateurs, où chacune et chacun trouve sa place.

 

Chelles demeure et doit demeurer une belle promesse. Nous entendons y prendre toute notre part, à vos côtés.

 

Ce site contribuera ainsi à vous informer et partager avec vous nos positions dans le débat municipal.

 

Bonne navigation.

 

Actualité

mer.

15

févr.

2017

Un projet de centre de soins qui n'a rien d'une nouveauté

 

 

Quelle surprise de découvrir lors du conseil municipal du 31 janvier un "projet à vocation médical" porté par la majorité municipale de droite. En effet, ce projet de "maison de santé" est loin d'être une nouveauté puisqu'il avait été initié dès 2012 sous l'impulsion la majorité conduite par Jean-Paul Planchou.

 

Lire la suite

mar.

17

janv.

2017

Mensonges et bonne année

Notre groupe a été stupéfait de la tournure prise par la cérémonie des vœux organisée par la municipalité. Véritables tribunes politiques à charge contre les précédentes majorités tant au département qu'à la ville, un certain nombre de contre-vérités ont été prononcées tant par le président du département que par le maire.

 

Les campagnes électorales ne peuvent être la porte ouverte à ce type de situation qui ne font que renforcer la défiance de nos concitoyens vis à vis des politiques.


Aussi, nous avons décidé de saisir Monsieur le Préfet de Seine-et-Marne par courrier car Brice Rabaste dans son discours a interpellé les Services de l'Etat.

Lire la suite

mer.

08

juin

2016

Intervention d'Isabelle Guilloteau en conseil municipal le 7 juin 2016

 

"Ce soir nous débattons du  compte administratif 2015 de la ville de Chelles, document qui retrace l’exécution budgétaire sur une année. Cela permet de vérifier les dépenses et les recettes sur l’ensemble de l’exercice et de constater les différences par rapport au budget primitif et les décisions modificatives adoptées. Ce compte administratif par l'importance des restes à réaliser en investissement  tant en dépenses (9 millions) qu'en recettes (11 millions) est difficile à analyser.

 

 

 

La masse salariale reste stable et à un niveau comparable aux années précédentes ce dont vous vous félicitez mais ce chiffre  provient de la véritable saignée  que vous avez imposé à de nombreux services rendus à la population notamment la diminution des effectifs dans le secteur de la prévention, de l’éducation, de la jeunesse, de la petite enfance et de la culture.

Ainsi par rapport au compte administratif 2014, les dépenses de fonctionnement en matière de sécurité ont augmenté de plus de trois cent mille € alors que les dépenses liées à la culture ont diminué du même montant, en matière de sport et jeunesse c’est 700 000 € de moins entre le CA 2014 et 2015. Quand aux interventions sociales c’est une baisse de 600 000 € qui affecte ce secteur.

 

 

 

Concernant les recettes maintenant c’est habile  de regretter et  dénoncer la baisse des dotations de l’Etat mais ce CA montre  qu’à priori en 2015, l'impact des mesures prises par l'Etat sur les dotations est minime ce qui est normal au regard de l'augmentation de la population,  sachant que Chelles est toujours très en dessous de la moyenne nationale au niveau de ces dotations comme en témoignent  les ratios accompagnant ce CA.

 

 

Les contributions locales  progressent à nouveau en 2015 au regard de l'augmentation des valeurs locatives et du nombre de logements supplémentaires entrant dans les bases d'imposition.

 

Enfin, malgré les discours alarmistes sur la soi-disant situation catastrophique de la ville, il faut noter une augmentation significative de certaines recettes. Le produit des droits de mutation est bien supérieur aux prévisions pratiquement 2 millions pour une inscription à 1million6  ainsi bien sur que  l’ensemble des cessions qui apparaissent tant dans le résultat de 2015 que dans les restes à réaliser. Ces cessions à hauteur de 7 millions, fruit du travail de la précédente majorité qui avait néanmoins conservé intact le patrimoine de la ville notamment le centre de vacances d’Hossegor, on y reviendra tout à l’heure, soulage énormément les budgets tant 2015 que 2016.Nous pouvons noter aussi  la baisse des frais financiers grâce d’une part à la baisse continuelle des taux d’intérêt, et d’autre part aux outils de gestion active de la dette mis en place par la majorité de gauche.

 

Au total ce CA reflète une politique basée uniquement sur une gestion à la petite semaine ou les familles chelloises sont sacrifiées au bénéfice d’un tout sécuritaire alarmant."

 

mar.

10

mai

2016

Quand communication rime avec usurpation

Voilà le  sous- titre qui pourrait être accolé en dessous du bilan de l’actuelle majorité municipale distribué dans toutes les boîtes aux lettres aux frais du contribuable chellois.

En effet, il y a une réelle propension de la part de la droite chelloise à faire croire aux habitants qu’avant eux rien n’existait et que leur arrivée aux responsabilités représente l’an 1 du renouveau d’un territoire en déshérence. Mais les Chellois ne sont pas dupes et savent faire la part des choses.

 

Ils savent aussi reconnaitre les comportements non républicains lorsqu’il s’agit de s’accaparer sans vergogne le travail d’autrui !

 

Dernier exemple en date, le discours du maire, lors de l’inauguration de l’exposition très intéressante des Eglises et de la remise des dons aux représentants de Yad Vashem   et du mémorial de la Shoah, dans lequel il n’a à aucun moment mentionné que c’était son prédécesseur Jean-Paul Planchou présent lors de cette inauguration qui est à l’origine de cette démarche.

 

De la même façon l’inauguration qui va avoir lieu mercredi 11 mai du nouvel immeuble de centre-ville Villagora est liée au travail de la précédente municipalité.

 

Lorsque l’on ouvre la brochure qui s’apparente à un écrit de propagande dans lequel la photographie du maire apparait 9 fois (attention la participation gratuite dans le  Canard Enchainé à la rubrique « ma trombine » est pour bientôt…), on y trouve la continuité du travail engagé avant 2014 et l’inauguration des réalisations voulues par la précédente majorité comme l’esplanade du gymnase Bianco ou bien encore la rénovation de la résidence Schweitzer-Laennec.

 

Concernant la révision du PLU, la montagne a accouché d’une souris et, ce qui est très grave, montre une volonté de laisser aux mains des spéculateurs l’évolution de la ville puisqu’aucun volontarisme en matière de mixité sociale n’est à l’œuvre.

 

De même, la rénovation des logements de la rue de l’Ilette en partenariat avec le logement Francilien a été négociée au rabais, pour avoir à éviter de détruire la tour comme cela avait été envisagé, pour des raisons de sécurité et de santé des Chellois en raison de la présence d'amiante.

 

Or détruire cette tour, c’était le symbole de vouloir améliorer réellement la vie des Chellois de ce quartier qui a connu la bétonisation  lorsque la droite était en responsabilité à Chelles.

 

Au total, tous les éléments de communication utilisés par le maire de Chelles montrent une politique médiocre,  sans souffle, sans aucune vision d’avenir !

 

mer.

20

avril

2016

La presse en parle

Le journal le Parisien des 14 et 15 avril 2016 évoque 2 sujets importants pour les Chellois.

Lire la suite

Sites à visiter

Facebook

Retrouvez le groupe "Unis pour Chelles" sur Facebook

Newsletter

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.